Marcher la région 2013: Les espaces en devenir

Marcher la région est de retour  pour un troisième édition, du 29 juin au 1 juillet 2013. Suite à la session de planification, qui a eu lieu lors du festival Métropolis Bleu, nous avons identité une route possible qui reprend plusieurs des éléments et des lieux “incontournables” identifiés par les panélistes, le grand public, et les anciens marchers.

Le thème qui est ressorti de nos discussions est celui des espaces en transformation. C’est le thème qu’avait suggéré Robin Blanchard, agent immobilier, qui nous a détonné un peu des autres intervenants en évoquant le concept de “highest and best use” pour décrire certains lieux que beaucoup d’entre nous percevons pour ce qu’ils ont été plutôt que pour ce qu’ils pourraient être. C’est un thème qui est englobant (peut-être trop), mais qui nous permet tout de même de porter un regard non seulement sur le territoire tel qu’il est, mais aussi sur ce qu’il est en train (ou pourrait) devenir.

Proposition de route 2013

Nous proposons une route qui part du village de L’Assomption, sur la Rive-Nord, pour arriver trois jours plus tard au mythique “Quartier Dix30.” Nous avions un intérêt particulier pour l’Est de l’île, étant donné que Marcher la Région n’y a pas encore mis pieds.

Ayant appris des éditions précédentes qu’il est sage de prévoir de marcher un maximum de 20-25 km dans une journée, nous avons segmenter le trajet en trois tronçons d’environ 20 km chacun, ce qui nous permettrait de faire de petits détours et/ou d’ajuster le parcours en cours de route si nous en voyons l’intérêt. Voici une description de chacun des trois tronçons que nous proposons, incluant les lieux qui nous excitent, nous allument ou alors qui ont piqué notre curiosité.

SVP nous faire part de vos commentaires, des sites à noter le long du chemin, et d’endroits pas chers et sympas où casser la croûte. Prière de nous indiquer si vous connaissez des gens “locaux” qui serait potentiellement intéressé à nous faire visiter son quartier ou un lieu en particulier en cours de route, ou à venir discuter avec nous le soir venu. Et si vous n’êtes pas sur notre liste d’envoi et vous aimeriez vous joindre à l’aventure, écrivez-nous à walktheregion@gmail.com.

Jour 1: samedi 29 juin


Nous voulions cette année partir de la réelle périphérie urbaine, c’est-à-dire de la presque campagne, et nous avons choisi le village de L’Assomption comme point de départ. Ce trajet nous permettrait de longer la rivière L’Assomption, de traverser Repentigny (une banlieue en pleine croissance), de visiter le parc de la Pointe-de-l’île à Pointe-aux-Trembles et, surtout, de visiter le site le très trippatif du Sanctuaire du Sacré-Coeur et de St Padre Pio (endroit peu connu et hautement recommandé par Dinu Bumbaru).

Jour 2: dimanche 30 juin

Nous commençons notre deuxième journée pas loin de l’intersection de la rue Sherbrooke et du boulevard Henri-Bourassa (et oui, c’est vrai, ces artères si lointaines d’une de l’autre, qui représentent deux facettes de Montréal, se rencontrent à cet endroit!).

Le deuxième tronçon nous fait passer par le centre de l’île, suivant plus ou moins le tracé du futur prolongement de la ligne bleue. Avant d’arriver au futur terminal des Galeries d’Anjou, nous aimerions passer par le désormais célèbre “site Contrecoeur,” ainsi que la partie boisée et non-développée du même site à Anjou, qui s’étend sur le bord du précipice de la gargantuesque – et toujours active – carrière Lafarge.

Nous passerions ensuite par Anjou avant d’atterrir à St-Léonard et de parcourir sa rue principale, la rue Jarry. Ce trajet nous permettrait même de passer d’une petite Italie à l’autre et de travers le Marché Jean-Talon avant se terminer la journée dans les environs du Champ des possibles, lieu symbolique ayant été suggéré par Nicolas Dickner, qui est situé dans l’aire de protection du monastère des Carmélites, autre site mentionné par Dinu Bumbaru.

Jour 3: lundi 1er juillet

La troisième journée, telle que nous l’imaginons, nous ferait passer par la Vieux-Montréal, où nous prendrions le ferry jusqu’à l’île Ste-Hélène, ce qui nous permettrait de traverser le Parc Jean-Drapeau et de traverser vers la Rive-Sud en empruntant le pont piétonnier qui longe le Pont Victoria. Ce trajet nous permettrait – pour la première fois – de traverser le fleuve en bateau plutôt que sur un pont, et de prendre le temps d’apprécier le fleuve comme un lieu et non comme un barrière à franchir (ce qui reprend le thème de la présentation d’Alexandre Joly de ZIP Ville-Marie / Accès-Fleuve).

Une fois sur la Rive-Sud, nous pensions prendre la rue Victoria pour se rendre jusqu’au Mail Champlain (en faisant un petit détour pour marcher quelques centaines de mètres sur le très célèbre boulevard Tashereau), et ensuite passer par les vieux secteurs résidentiels A et B de Brossard pour se rendre d’abord du terminus Chevrier et ensuite fêter notre arrivée en plein-air dans le Quartier Dix30.

Nous travaillons présentement sur la logistique – c’est à dire négocier des lieux pour camper les deux soirs, et organiser du transport pour le groupe. Si vous n’êtes pas déjà sur notre liste d’envoi et que vous aimeriez y être ajouté, écrivez-nous à walktheregion@gmail.com.